En France, il est illégal pour un mineur, même émancipé, de jouer à des jeux d’argent ou de hasard. Cependant, les mineurs sont de plus en plus nombreux à pratiquer les paris sportifs. Environ 90% des parieurs de moins de 18 ans effectue leurs paris via la FDJ ou PMU, en physique. Les contrôles sont trop peu fréquents voire ignoré. 

La pratique des jeux d’argent ou de hasard par des mineurs peut engendrer de nombreux problèmes. 

Les adolescents jouant aux jeux d’argent moins mûre qu’un adulte pour cette pratique. Un jeune aura du mal à se protéger des dangers d’internet mais également de l’endettement lié à une forme d’addiction en ligne. Ils sont amenés à découvrir et développer une addiction au jeu pouvant être dangereux pour des mineurs ayant peu de pouvoir d’achat et pas forcément la notion de l’argent. De nombreuses dérives ont été observés lorsque des jeunes étaient addict, comme une hausse de la délinquance ou un renfermement sur soi-même.

Les mineurs sont également exposés à des problèmes psychologiques et sociaux. Ils seront plus réceptifs aux conséquences des jeux d’argent car il est plus difficile pour eux de se défendre. 

Comment protéger les mineurs ? 

Il est compliqué d’interdire à un adolescent de faire des paris sportifs. Le mineur devient de plus en plus libre et peut le faire sans que ses responsables légaux ne soit au courant. Il est donc important d’expliquer à un adolescent les risques liés à la pratique des paris sportifs. Lui interdire, le poussera à le faire. Il faut lui faire comprendre qu’il faut attende le bon moment pour pratiquer les jeux d’argent.

Louis Marin